L’alimentation chez le chat

Choix des aliments, changements de régime alimentaire, quantités journalières pour vos chats et chatons, mets autorisés ou interdits… Apprenez comment appréhender l’alimentation de votre chat, en toute simplicité.

La qualité de l’alimentation chez le chat

L’alimentation du chat domestique est régie par des règles simples, qu’il faut bien entendu adapter à son âge, sa corpulence et ses particularités phénotypiques. Voici ce qu’il faut savoir sur pour apporter tous les éléments nécessaires à son bien-être.

Tout commence chez le chaton : la croissance est une période délicate qui conditionne l’équilibre et la bonne santé du futur chat adulte. Parmi les nombreux facteurs influant sur la croissance, l’alimentation joue un rôle prépondérant. Elle doit, aussi bien chez le chaton que chez le chat adulte, prendre en compte les caractéristiques digestives spécifiques, le gout et l’odorat propres à l’espèce féline.

Seuls les aliments spécifiquement élaborés sont à même de garantir tous les apports nécessaires à l’équilibre de votre chat, quels que soient son âge, sa race ou son activité.

Goût et odorat : des différences sensibles avec l’homme

Le chat possède un nombre de cellules olfactives sensiblement plus élevées que l’humain (jusqu’à 12 fois plus), ce qui le rend très sensible aux odeurs de ce qu’il mange. À contrario, son nombre de papilles gustatives est à l’inverse 10 à 15 fois moins élevé que le notre : il a donc l’organe du goût sensiblement moins développé que nous humains. Le chat ne réclame, de fait, pas une grande variété alimentaire, puisqu’il montre une véritable faiblesse à déceler les différentes saveurs.

Enfin, son appareil digestif représente moins de 4% de sa masse corporelle, contre plus de 10% chez l’homme : il a, contrairement à nous, une faible capacité digestive.

Si à sa naissance, le chaton est en capacité de digérer le lait, ses capacités digestives vont évoluer jusqu’à ne plus pouvoir digérer le lactose à l’âge adulte : il faut donc éviter de donner du lait aux chats adultes !

Deux types d’alimentation pour le chat

La ration ménagère

C’est le repas que vous préparez vous-même à la maison à partir d’ingrédients comme la viande que vous faites cuire, le riz ou les légumes. S’il est facile de maîtriser la qualité des aliments que vous allez y incorporer, vous ne pourrez aucunement être sûr de son équilibre nutritionnel pour votre chat, ni d’apporter en quantité suffisante les nutriments indispensables pour une bonne croissance de votre chaton (notamment minéraux ou vitamines)

Ne donnez JAMAIS de viande seule à votre chat : bien qu’étant un carnivore strict, le chat, dans la nature, ne se nourrit pas seulement des muscles ou du foie de ses proies, il mange également les os et les viscères de ses proies, souvent herbivores ou omnivores. Son régime est ainsi à peu près équilibré.

La ration ménagère, si elle est à but honorable, n’en est pas moins exempte de défauts :

  • coût plus élevé
  • temps de préparation important
  • périssable rapidement
  • risquée pour votre chat (si vous lui donnez les restes : graisses saturées et sauces sont néfastes pour sa santé, en plus de le rendre dépendant !)

Les aliments industriels

L’avantage principal de ces aliments est la certitude d’apporter à votre chaton, tous les éléments nécessaires à sa croissance pour un développement harmonieux, et une croissance sans à-coups. Pour le chat adulte, c’est également un gage d’équilibre alimentaire, si l’on choisit les modèles de croquettes adaptées aux particularités phénotypiques de votre félin.

Et l’alimentation humide ? Les boîtes et sachets de pâtée dite « humide » ne sont pas adaptées pour une alimentation quotidienne, car elles apportent beaucoup moins de nutriments, à quantité identique, que les croquettes. De fait, le chat doit en manger de plus grandes quantités pour subvenir à ses besoins nutritionnels, et de fait ira plus à la litière ! De plus, ils ne se conservent pas longtemps une fois ouverts.

Je préconise les petits « pochons » de pâtée uniquement sous forme de récompense en très petite quantité (une cuillère à soupe maximum), une fois par jour maximum, après une séance de jeu par exemple.

De nos jours, les croquettes utilisent les mêmes ingrédients et respectent les mêmes règles sanitaires que celles de l’alimentation humaine ; c’est un gage de qualité, et qui apporte trois avantages majeurs :

  • un coût bien plus faible que la ration ménagère
  • un temps de préparation quasi nul
  • une conservation facile (sauf alimentation humide)

Comment opérer une transition alimentaire ? Tout changement brutal de type d’alimentation peut provoquer des troubles digestifs (selles molles, diarrhées…) ; une période de transition alimentaire doit être observée sur une semaine en mélangeant de façon graduelle le nouvel aliment à l’ancien, jusqu’à ne plus donner que le nouveau.

Les croquettes : l’aliment idéal du chat domestique

Contenant autour de 10% d’eau, les croquettes pour chats sont, à bien des égards, l’une des solutions idéales pour nourrir ses chats domestiques. Leur composition, qui a évolué au fil des décennies, est un concentré d’éléments nutritifs indispensables et idéalement dosés pour nos chats (il existe cependant, d’un fabricant à l’autre, diverses variétés adaptées à différentes typologies d’usages : chats stérilisés, chatons, chats de grande taille, chats avec des particularités morphologiques comme les Persans avec leur nez écrasé, etc.)

Les croquettes pour chat : un aliment idéal pour les félins domestiques !

Le choix d’un aliment sec comme les croquettes, c’est également comme nous l’avons vu précédemment :

  • une grande facilité de stockage (un endroit sec et frais suffit pour ça)
  • la possibilité de doser précisément les rations
  • le côté économique pour l’alimentation (bien moins cher à moyen/long terme que les autres solutions)

Contrairement aux croyances populaires, les chats qui mangent exclusivement des croquettes n’ont pas plus de calculs urinaires ou de cystites que les autres chats. Les aliments secs sont, de nos jours, tout aussi efficaces que l’alimentation humide dans la prévention des problèmes urinaires.

Notons également que l’apport d’eau doit être, pour le chat, permanent : contrairement à certaines croyances, le chat boit de l’eau. Il est donc important de lui laisser à disposition une grande gamelle d’eau fraîche, souvent renouvelée.

Le régime alimentaire du chaton

Le cas du chaton est particulier : en pleine phase de croissance, ses besoins sont différents du chat adulte, et l’alimentation doit de fait être plus riche, et donc spécifique. Cette dernière varie avec l’âge :

  • jusqu’à 4 semaine : le chaton est allaité par sa mère, exclusivement (on pourra le cas échéant compléter son alimentation avec du lait materné spécial chaton)
  • vers 4 à 5 semaines : il peut recevoir une alimentation solide, progressivement. Typiquement, on mixe des croquettes chaton avec un peu d’eau chaude et de lait materné, permettant une transition en douceur vers une alimentation d’adulte
  • jusqu’à 4 mois : on privilégie des croquettes spécial chaton voire de gamme « baby » (proposées par certaines marques de croquettes pour chats), spécifiquement adaptées à leur petite mâchoire et aux dents de lait
  • à partir de 4 mois : on passe progressivement aux croquettes adulte (une étape intermédiaire peut être réalisée avec des croquettes « chaton » jusqu’à l’âge d’un an pour les races à croissance lente comme le maine coon)

Une fois que le chaton a ses dents définitives (vers 4 mois), ses besoins nutritionnels sont, proportionnellement, identiques à celui du chat adulte. Seules les rations journalières vont varier, et augmenter jusqu’à l’âge adulte.

Les très jeunes chatons peuvent être complémentés avec du lait materné spécial chaton
Sur les portées très nombreuses, il peut être utile d’aider la femelle en complémentant les chatons

Entre chaque étape, il conviendra de respecter une transition alimentaire progressive, afin que le chaton puisse développer progressivement son aptitude à manger des croquettes !

Dans le cas des chattes en gestation et en lactation : il est possible de leur donner des aliments « spécial chaton » afin d’apporter les nutriments complémentaires nécessaires à leur phase de maternité.

Pour en savoir plus sur l’alimentation du chat

Vous recherchez les réponses aux questions en rapport avec l’alimentation de votre chaton ou de votre chat ?… Voici nos tests de croquettes, aliments spécialisés, avis sur les aliments que votre chat peut ou ne peut pas manger sans risque, pour tout savoir comment et pourquoi nourrir son chat dans les meilleures conditions !

Mon chat peut manger de l’ail ?

L’ail est réputé pour ses vertus thérapeutiques et il favorise particulièrement l’expulsion des vers chez l’homme. Ainsi, il peut être utilisé comme vermifuge. Cependant, il est fortement déconseillé pour le chat, car il affecte …
EN SAVOIR PLUS

Mon chat peut-il boire du lait ?

Comme tous les mammifères, l’alimentation de base de tous les petits animaux est le lait. Les chats n’échappent pas à cette règle naturelle. Alors, intéressons-nous …
EN SAVOIR PLUS

À votre écoute !

Vous désirez une publication sur ce site pour présenter un produit ou un concept en relation avec les chats ?
Contactez-nous : nous sommes ouverts à toute collaboration.

NOUS CONTACTER

Retour haut de page