Mon chat peut manger de l’ail ?

L’ail est réputé pour ses vertus thérapeutiques et il favorise particulièrement l’expulsion des vers chez l’homme. Ainsi, il peut être utilisé comme vermifuge. Cependant, il est fortement déconseillé pour le chat, car il affecte gravement la santé de ce dernier.

Pourquoi il ne faut pas donner d’ail à mon chat ?

L’ail est un légume de la famille des liliacées hautement toxique pour le chat. En effet, ce dernier est un carnivore dont le régime alimentaire devrait être pauvre en fruits et légumes. Cependant, le taux de toxicité de l’ail n’est pas déterminé et est soumis à une analyse profonde en laboratoire. Pourtant, la consommation de l’ail peut déclencher des intoxications chez votre animal. Elle est néfaste pour ses globules rouges et peut lui engendrer une anémie. Évitez donc de lui en donner.

Les dangers de l’ail pour les chats

Si votre chat ingère de l’ail, ce dernier peut contracter une anémie hémolytique. De plus, l’ail renferme du thiosulfate. Il s’agit d’une substance à base de soufre qui est toxique pour votre animal. Ainsi, s’il mange de l’ail, cette substance chimique va empêcher l’oxydation de ses globules rouges. Cela aura pour effet de produire des corps de Heinz dans l’organisme de votre animal. Ces substances provoquent alors une réaction immunitaire destinée à les rejeter du milieu sanguin.

Si votre chat a ingéré une grande quantité d’ail de manière fréquente, alors le thiosulfate se retrouvera en grande quantité dans son organisme. Par conséquent, l’intoxication peut conduire à la destruction des globules rouges. Cette situation peut engendrer par ailleurs la naissance d’une anémie dégénérative pouvant provoquer sa mort. L’ail est potentiellement nocif pour votre chat, quelle que soit la forme. En plus, l’ail non cuit, l’ail concassé et l’ail en sirop sont plus dangereux que l’ail desséché ou réduit en poudre.

L’anémie n’est pas le seul danger auquel est exposé votre chat. D’ailleurs, celui-ci pourra présenter des troubles digestifs comme des vomissements et la diarrhée. En effet, l’ail va produire des démangeaisons au niveau des muqueuses de la paroi du tube digestif de votre chat, notamment dans l’estomac et les intestins.

Évitez de laisser traîner de l’ail en poudre dans votre maison, il peut détruire les cellules épithéliales de votre chat par la dégradation de sa muqueuse digestive. Si la quantité d’ail consommée par votre chat est considérable et fréquente, les blessures aux intestins peuvent laisser place aux déchirures des tissus ainsi qu’à un ulcère hémorragique. Il s’ensuit une inflammation du péritoine potentiellement létale pour votre chat.

Que faire si mon chat en mange ?

Les occasions les plus fréquentes où votre chat pourrait manger de l’ail sont nombreuses. D’une part, il pourrait ingérer de la nourriture riche en ail ou une gousse d’ail oubliée sur votre plancher de cuisine. D’autre part, la consommation est aussi probable si vous lui donnez des restes de poissons ou des morceaux de viande épicés à l’ail.

Si vous constatez que votre chat rejette des gaz intestinaux dont l’odeur est forte et déplaisante, agissez le plus tôt possible. Ce conseil est également valable en cas de diarrhée et de vomissements. D’abord, essayer de retirer la gousse d’ail ou l’aliment qui contient cette substance de la gueule de votre animal. De plus, durant l’opération de retrait, assurez-vous de caresser votre chat pour le calmer. Cette attitude vous permet d’éviter des morsures ou griffures.

Si votre chat a ingéré l’ail depuis un moment soit environ 30 minutes et plus, faites-le vomir pour le soulager. Pour y arriver, faites boire de l’eau salée à votre chat en vous servant d’une seringue et en respectant une quantité de 5 ml pour un poids de 2,5 kg. En revanche, si votre chat pèse plus de 2,5 k voire 5 kg, contentez-vous d’une dose de 10 ml.

Si vous avez la possibilité de vous procurer de l’eau oxygénée, vous pouvez lui en donner au cas où votre stock de sel serait fini. Il est important, de répéter trois fois cette astuce avec un intervalle de 15 minutes entre chaque dose. Si après toutes vos tentatives pour aider votre chat, celui-ci semble ne pas présenter des signes de soulagement, contactez votre vétérinaire.

Ce dernier va tout d’abord évaluer la dose d’ail ingérée en vous questionnant. Ensuite, il prendra un échantillon de sang de votre chat pour analyse. Puis, d’après les résultats d’analyse, il décidera du traitement approprié à administrer à votre chat pour le soigner. Une transfusion sanguine peut être envisageable selon l’ampleur de l’anémie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here