Mon chat peut manger un oignon ?

L’alimentation des animaux diffère de celle des hommes de bien des manières. Si l’homme peut manger un peu de tout ce qu’il trouve, le chat, par contre, a plusieurs restrictions alimentaires. Parmi celles-ci se trouve l’oignon (Allium cepa) qui, malgré ses multiples avantages sur la santé humaine, est néfaste pour un félidé. Que faire si votre chat en mangeait ?

Pourquoi il ne faut pas donner d’oignon à mon chat ?

De la famille des alliacées, l’oignon est un légume bulbe qui présente plusieurs avantages pour l’homme de par ses propriétés pharmacologiques et médicinales. Bien qu’il soit un antioxydant puissant, il n’est pas conseillé pour tout type d’êtres vivants, notamment les chats.

La consommation d’oignon en petites quantités répétées ou en une dose élevée cause des dégâts notables sur la santé du chat. En effet, l’Allium cepa contient plusieurs composés chimiques dont les dérivés soufrés. Lorsque le chat ingurgite de l’oignon ou un aliment qui en contient, ces composés soufrés causent diverses actions indésirables. Cela détériore, de ce fait, son organisme, et engendre des dommages sur sa santé. Il n’est donc pas conseillé de nourrir son chat avec de l’oignon ou des repas qui en contiennent.

Généralement au bout de 24 à 72 heures après l’ingestion, les effets néfastes commencent à surgir.

Les dangers de l’oignon pour les chats

Les conséquences de la consommation de l’oignon sur la santé du chat sont multiples. Une fois cet aliment consommé, il est responsable d’une intoxication alimentaire chez votre félin. Les composés chimiques soufrés que contient l’oignon agissent sur les globules rouges du sang du chat et les détruisent progressivement. Cela conduit à une baisse des hémoglobines provoquant une anémie hémolytique. En effet, ce légume favorise la formation de corps de Heinz s’attaquant aux globules rouges et qui provoquent leur déformation puis leur destruction.

De plus, l’Allium cepa est responsable de troubles digestifs. Dans certains cas, des hémorragies internes peuvent survenir, ce qui détériore considérablement la santé de votre animal. L’oignon, qu’il soit cru ou cuit, provoque l’apparition de la jaunisse chez le chat. Cette dernière est une ictérique provoquée par la libération d’un pigment contenu dans les globules rouges après leur destruction. La jaunisse est caractérisée par la couleur jaune que prennent les téguments et muqueuses visibles du chat, sous l’action du pigment.

Les troubles digestifs que peut causer l’oignon entraînent des vomissements et de la diarrhée. En plus, l’urine de l’animal devient plus foncée. C’est la caractéristique principale des effets de l’oignon. On peut noter également des crampes de l’abdomen, de même que des troubles respiratoires. Il s’agit d’une augmentation du rythme de respiration due au manque d’oxygène. Ceci s’explique par la destruction des hémoglobines (censées transporter l’oxygène) par l’hémolyse.

Au pire des cas, la consommation de l’oignon peut entraîner la mort du chat.

Que faire si mon chat en mange ?

Si votre chat a mangé de l’oignon, il faut, dès que vous vous en rendez compte, prendre certaines mesures pour empêcher la dégradation de la situation. Dans le cas où l’intoxication est apparue dans l’intervalle de trente minutes après l’ingestion, vous devez obliger votre chat à vomir. Pour ce faire, donnez-lui du peroxyde d’hydrogène à 3 % en une dose équivalente à une cuillère à café, ou 1 à 2 ml/kg d’eau oxygénée 10 volumes. Si vous avez du charbon végétal activé, donnez-lui-en afin d’absorber le plus de toxines possible avant le passage de celles-ci dans le sang. Cela suppose que vous disposez d’une trousse de premiers secours pour chats.

Si par contre vous n’avez pas le matériel nécessaire ou si l’intoxication dure depuis des heures, la meilleure chose à faire est de vous rendre au plus vite chez un vétérinaire. Il établira un diagnostic sur le niveau d’évolution de l’intoxication afin d’effectuer le traitement adéquat. Les toxines prennent du temps à être éliminées, il faudra donc quelques jours avant que votre félin ne retrouve sa santé.

Le chat fait partie des animaux les plus sensibles à l’oignon, dont l’ingestion provoque bien des perturbations sanitaires néfastes. Il est préférable d’éviter d’en arriver là en prenant soin de ne pas laisser l’animal en consommer. Il faut donc empêcher le chat d’en manger en éloignant de lui les bulbes d’oignons. Aussi, évitez de lui donner le reste de vos repas qui peuvent contenir de l’oignon. De même, les compléments alimentaires contenant de l’oignon doivent être écartés de l’alimentation de votre chat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here