Le chat siamois : comportement, caractère et curiosités

Elégant, magnifique et très attachant, le siamois est un chat qui vous séduit tout de suite par sa personnalité. Différent des autres espèces de sa race sur bien des points, il n’est pas aisé de s’en occuper lorsque l’on ne maîtrise pas son caractère et ses spécificités. Vous êtes fascinés par ce chat et vous voulez tout savoir sur lui ? Vous venez d’adopter un chat siamois et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Ou encore, vous envisagez d’en adopter un ? Voici les réponses à vos questions.

À LIRE ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur les races de chats à poils courts

Chat siamois (nouveau type)
Chat siamois (nouveau type, dit Oriental)

Les origine du chat siamois

Prince des chats ou encore chat des rois, tels sont les surnoms qui lui sont donnés. Mais d’où est donc originaire ce chat qui fait l’unanimité chez tout les amoureux des chats ? Il ne vient pas d’Egypte comme le pensent certains. Originaire de la province du Siam, l’actuel Thaïlande, son apparition remonterait en 1350 selon un manuscrit découvert dans la même province.

Considérés comme sacrés par les rois du Siam qui les vénéraient, les siamois étaient principalement élevés dans les temples et les hautes familles royales. Il était à l’époque formellement interdit d’en capturer. Ce qui explique que ce n’est qu’à la fin du dix-neuvième siècle que les premiers siamois ont été rapportés vers l’ouest. D’abord en Angleterre puis ensuite en Amérique du Nord.

Première illustration du siamois

En 1793, un naturaliste connu et à succès appelé Peter Simon Pallas , réalise la première illustration du chat siamois en Europe. Cet amoureux de la nature qui vivait en Crimée, l’a dessiné avec des formes rondes, des oreilles courtes et des extrêmes sombres, dans une définition qui a peu à voir avec le Siamois actuel, en raison des changements dans cette race, au fil des ans.

Caractéristiques physiques du chat siamois

Il existe deux variantes de chats siamois dont le chat siamois traditionnel, le chat siamois oriental ou moderne. Plus récemment, on a entendu parler des chats siamois blancs (mais il ne s’agit que d’une variante de couleur du chat siamois).

  • Les chats siamois traditionnelles ou thaïlandais : Le chat siamois thaï est de taille élancé comme tous les siamois mais a cependant la tête arrondie, le corps un peu trapu et les oreilles courtes. De couleur blanche à la naissance, la robe du chaton change visiblement de couleur les jours suivants. Il existe une vingtaine de couleurs possibles pour la robe du siamois mais en général les robes les plus communes sont : le seal, le chocolat, le bleu et le lilas. La robe du siamois est particulière en ce sens que la couleur de son corps est pale tandis que celle de ses extrémités ( pattes, tête…) est assez foncée. Chat à la fourrure courte, près du corps et lustrée, le siamois n’a qu’une seule couleur d’yeux : le bleu azur.
  • Chat siamois oriental ou moderne : Le chat siamois moderne ou oriental présente presque les mêmes caractéristiques (mêmes yeux, mêmes couleurs de robes, mêmes tailles) que le siamois thaï. A la différence de ce dernier, il a une silhouette assez fine et des oreilles plus longues. Elégant, musclé, de bonne condition physique, le siamois moderne a une tête de taille moyenne, longue, triangulaire avec un nez assez droit et dont l’extrémité ne doit pas être étroite. Les oreilles doivent être grandes, larges à la base et espacées, dans la continuité du triangle formé par la tête.
Chat siamois ancien type (traditionnel)
Chat siamois de type thaï, ou traditionnel (ancien type)

De nos jours, la majorité des Siamois sont de type oriental / moderne. Cette modification physique s’est opérée sur plusieurs décennies de sélection, de part et d’autre de l’Atlantique : les éleveurs américains ont d’abord recherché un corps plus allongé, élégant, et une tête plus longue, donnant le « type » américain. En Europe, ce sont les éleveurs anglais qui ont principalement travaillé au positionnement si particulier des oreilles, qu’ils ont voulues plus larges et plus basses, et à la forme des yeux, en amandes, de forme orientale.

Chatons siamois de type moderne, avec leurs grandes oreilles espacées
Les siamois modernes, ici des chatons, ont une tête triangulaire et un corps musclé et élancé

Au fil des années, la race a été « fixée » sur cette version moderne du Siamois, et les plus beaux spécimens sont désormais une combinaison élégante de ces qualités désirées par les américains et les anglais.

Pourquoi certains siamois louchent-ils ?

Il vous arrivera rarement aujourd’hui de tomber sur des siamois dont les deux yeux regardent obstinément le bout du nez. Les sélections successives réalisées par les éleveurs ont en effet quasiment disparaître les problèmes de strabisme dans la race.

Historiquement, cela résultait d’une compensation naturelle pour pallier à une anomalie au niveau du chiasme optique – partie du cerveau où les deux nerfs optiques se croisent – dont l’origine est justement liée aux variantes récessives du gène de la coloration noté C, donnant entre autres la couleur du siamois.

Dans ces variantes récessives dont celle donnant la couleur « Colorpoint » (et notée cs), seules les extrémités sont entièrement pigmentées, donnant cette robe assez particulière dont le siamois est porteur. Elles donnent également les yeux bleus, autre particularité du siamois.

Combien de temps vit un siamois ?

Le siamois a une espérance de vie assez longue contrairement aux autres chats. Sa durée moyenne de vie est d’environ 14 ans, ce qui le classe en 3ème position parmi les races reconnues en France, en matière de longévité.

Mais il s’agit bien évidemment d’une moyenne, certains individus pouvant atteindre 20 ans, comme d’autres avoir des problèmes de santé précoces au cours de leur vie. Il convient donc de choisir scrupuleusement l’élevage où vous irez chercher votre chaton siamois.

Comportement et caractère

  • Chat-chien : Le comportement du siamois se rapproche de celui du chien. Une fois qu’il est adopté, il s’attache à son maître et ne le quitte plus. Il va même jusqu’à défendre son maître lorsque celui-ci est agressé, en attaquant le prétendu agresseur. Extrêmement affectueux et sociale, le siamois peut se révéler jaloux et possessif s’il cohabite avec un autre animal. Il n’accepte aucunement de partager l’attention de son maître, supporte plutôt mal la solitude et est méfiant envers les étrangers.
  • Curieux et intelligent : Très intelligent, le siamois comprend vite ce qu’on lui demande de faire. Il peut donc être très facilement dressé. Cependant, prenez garde, cette intelligence peut l’amener à vous jouer des tours justes pour se divertir !
  • Très joueur : Les siamois sont également débordant d’énergie et adorent jouer dans des arbres à chats. Très vifs, ils courent et sautent dans tous les sens. Ils adorent se prêter aux jeux d’enfants mais ne supportent en aucun cas d’être malmenés.
  • Bavard : Leur défaut est d’être un peu trop bavard car en général, ils ne cessent de miauler d’une voix rauque assez caractéristique. C’est la raison pour laquelle certaines personnes affirment converser avec leur chat. Alors si vous vous sentez seul, adoptez un siamois !

Santé et soins du chat siamois

De bonne constitution physique, les siamois sont en général des chats assez sains, surtout lorsqu’issus d’élevages sérieux réalisant tous les tests nécessaires sur leurs reproducteurs et leurs chatons. Cependant, ils peuvent, comme toutes les races, souffrir de nombreuses maladies.

Des études ont démontré un taux de mortalité un peu plus élevé chez les siamois que chez les autres races de chat. La raison étant que les siamois sont prédisposés à de nombreuses maladies héréditaires dès leur naissance tel que la sténose valvulaire aortique. De plus, les difficultés respiratoires, le glaucome, les calculs vésicaux d’oxalates de calcium, et l’insuffisance rénale chronique ne leurs sont pas étrangers. Il convient donc d’assurer un suivi vétérinaire régulier pour s’assurer que son chat siamois ne soit pas potentiellement concerné par ces problèmes de santé.

Les siamois seraient également particulièrement touchés (par rapport aux autres races) par l’amyloïdose féline, une maladie provoquant des symptômes chez les chats assez jeunes (entre 1 et 5 ans) : insuffisance rénale, hémorragies internes au foie et au pancréas. D’origine génétique probablement polygénique, cette maladie fait toujours l’objet de recherches, car son mode de déclenchement n’est pas encore établi clairement.

Au vu de tout cela, il est donc impératif d’amener régulièrement son siamois chez le vétérinaire, par exemple tous les 6 mois, afin de détecter au plus tôt d’éventuels dysfonctionnements. En matière de soins, il faut également veiller à l’hygiène de votre siamois. Pour ce faire, il est conseillé de lui faire un brossage régulier chaque semaine. Il faudra également lui couper les ongles, surveiller la dentition et les yeux, et bien entendu, comme pour tous les autres chats, garder sa litière toujours propre.

Le chat siamois étant hyperactif, lui mettre à disposition un arbre à chat et de nombreux jouets est une bonne idée, car lui offrir un espace de jeu conséquent évitera qu’il ne fasse quelques bêtises dans votre maison ou votre appartement.

L’alimentation du Siamois

Les siamois sont assez prédisposés à prendre de l’embonpoint surtout s’ils ne dépensent pas assez d’énergie. Raison pour laquelle il faut veiller à ne pas les suralimenter.

Comme tous les chats, ils adorent le lait et les produits à base de crème mais ils sont à proscrire. Il est également mauvais de leur donner du pâté pour chat. Nous déconseillons également les rations ménagères, très contraignantes et n’apportant que rarement l’équilibre indispensable pour le chat, et plus particulièrement le siamois.

Comme beaucoup d’autres races, le Siamois trouve dans les croquettes (idéalement de marques premium) l’équilibre alimentaire idéal pour sa croissance et son maintien en forme. Je conseille d’ailleurs de toujours mettre à disposition une gamelle remplie de croquettes, car le chat, contrairement au chien, s’autorégule, et n’ira pas se goinfrer comme ce dernier (d’autant plus s’il a toujours de la nourriture à sa disposition !)

Certaines grandes marques comme Royal Canin ont sorti des croquettes spécifiquement étudiées pour le Siamois et ses cousins (Oriental, Balinais, Mandarin). Cependant, les variantes classiques suffiront à lui garantir une alimentation équilibrée, les versions « spéciales races » étant bien souvent très peu différentes… et plus onéreuses !

N’oubliez pas la gamelle d’eau, qui doit être changée plusieurs fois par jour et maintenue fraîche.

Les races issues du Siamois

Plusieurs races actuelles, très connues, trouvent leur origine en tout ou partie du Siamois, bien entendu par croisements successifs réalisés par des éleveurs. Le Ragdoll, le Sacré de Birmanie, ou le Balinais (variante à poils mi-longs du Siamois), sont des exemples de chats qui doivent leur existence au siamois.

C’est principalement sa couleur caractéristique, le fameux gène Colorpoint noté cs, qui fait sa particularité depuis ses origines, qui a fait l’objet de transferts vers un grand nombre de races, où la couleur fut introduite dans les standards de race : on pourra citer le British Shorthair, ou encore la variante colorpoint du Persan, l’Himalayan.

Chat siamois tabby colorpoint
Dès lors qu’un chat de race typé oriental est « colorpoint » (yeux bleus) et a le poil court, c’est un Siamois !

D’autres races sont issues du siamois, mais sans lien avec le gène Colorpoint : c’est le cas de son « frère » l’Oriental, variante non colorpoint du Siamois, et de son descendant le Mandarin, la variante à poils mi-longs de l’Oriental. Il faut noter qu’en France, le LOOF autorise les mariages de ces races, ainsi que du Balinais, avec le Siamois.

Mon chat est-il un siamois croisé ?

Comme pour beaucoup d’autres races, les éleveurs de Siamois se voient très souvent poser cette sempiternelle question : « Mon chat ressemble à un Siamois, est-ce qu’il est croisé avec un Siamois ou est-ce un Siamois ? »

Bien qu’il soit tout-à-fait possible que votre chat « qui ressemble à un siamois » ait été effectivement croisé avec un individu de cette race, il faut savoir que pour le néophyte, le « chat siamois » est avant tout un chat beige aux extrémités foncées, et avec les yeux bleus. Or, comme nous l’avons vu un peu plus haut, cette particularité phénotypique est simplement liée au gène Colorpoint, version récessive du gène de la répartition de la coloration chez le chat.

Un chat Colorpoint a donc nécessairement le corps plus clair que les extrémités, et les yeux bleus : mais cela n’en fait pas pour autant un croisé siamois, ni un siamois !

Le chat Siamois répond à des critères de race définis dans un standard. On pourra donc noter entre autres :

  • une tête triangulaire vue de face, et allongée
  • un museau long de profil, s’inscrivant de face dans le triangle de la tête, avec l’extrémité qui ne doit pas être étroite
  • des yeux en amande, inclinés et obligatoirement bleus (du plus intense possible)
  • des oreilles très grandes, larges, espacées et formant de face le triangle avec la tête
  • l’encolure fine et élégante, le corps long, tubulaire et athlétique, laissant transparaître la musculature sur une fine ossature, monté sur de longues pattes terminées par des petits pieds ovales
  • la queue, fine et se terminant en pointe, en forme de fouet
  • la fourrure, lustrée et bien courte, est soyeuse et très serrée au niveau du poil
  • la couleur, obligatoirement « colorpoint », avec une nette différence entre les extrémités foncées et le corps plus clair et si possible uniforme

Si votre chat ne répond pas à un grand nombre de ces critères, alors il est très certainement « simplement » de couleur colorpoint, et non un croisé siamois : tout simplement !

Questions / réponses à propos du Siamois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page