Home Conseils & astuces pour votre chat Munchkin : caractère, santé et alimentation

Munchkin : caractère, santé et alimentation

Le chat est l’un des animaux de compagnie les plus appréciés par les Français. Mignon et jovial, il se révèle parfois plus qu’un animal d’intérieur. Cependant, il existe plusieurs races de chat très distinct les unes des autres. Dans cette diversité, il y a le Munchkin, une espèce assez particulière. Vous souhaitez prendre un chat ? Vous ne savez pas comment entretenir votre Munchkin ? Nous vous proposons dans le présent article, une vue d’ensemble sur cette race de félin domestique.

Origine du Munchkin

Encore appelé chat nain, le Munchkin est une race de chat qui nous provient des États-Unis d’Amérique. Son apparition date des années 1980, en Louisiane. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cette race n’est pas le fruit d’un croisement entre différentes races, mais le fait d’une mutation génétique. Le chat à l’origine de cette transformation est en réalité un chat de gouttière ayant des pattes assez courtes et très remarquables. La première à porter son dévolu sur cette race pas encore connue du public ni des entités pour félins est Sandra Hochenedel. C’est d’ailleurs à elle que l’on doit le développement de cette race. Le seul spécimen de la race qu’elle trouva en son temps fut appelé Blackberry, une femelle. Sa première portée en 1983 a donné des chatons dont une partie présentait tous les traits génétiques, dont les pattes courtes. Dès lors, l’avenir de la race était ainsi garanti.

La révélation de la race au grand public s’est effectuée au mythique Madison Square Garden en 1991 soit 8 ans après les premières naissances. Bien que l’arrivée de ce nouveau genre ne fût pas partagée par tous, la race a néanmoins obtenu la reconnaissance de l’International Cat Association. Suspectant une anomalie génétique chez le Munchkin, certaines organisations comme la Fédération Internationale Féline sont restées réfractaires.

Le caractère du Munchkin

Le Munchkin se comporte un peu comme nous les humains. Il aime être au cœur de l’attention pour bénéficier de tout l’amour de ses maîtres. Il s’attache rapidement, et ce même aux inconnus et adore quand on le chouchoute de câlins. Il s’intègre très vite à son nouvel environnement, ce qui facilite la cohabitation avec d’autres animaux domestiques. Toutefois, il n’aime pas l’isolement. Il ne faudrait donc pas le mettre dans un environnement où il se sentira seul dans la maison. Un cadre où il y a de la vie humaine en permanence et du temps à lui consacrer est plutôt recommandé.

Contrairement aux préjugés qu’ont certains sur ses pattes, le chat nain ne perd pas ses aptitudes de félins domestiques. Il court beaucoup et reste assez dynamique. Affectueux, il s’amuse, gambade beaucoup et aime bien taquiner les enfants. Bien qu’il soit un chat d’intérieur, il arrive qu’il foule l’extérieur. D’ailleurs, en explorant son entourage, il arrive qu’il se mette sur ses pattes arrière pour une meilleure vue de l’horizon. Tout comme le Sphinx, le Munchkin aime grimper. Un arbre à chat peut largement suffire à assouvir ses envies sportives.

Les caractéristiques du Munchkin

Doté de petites pattes, le Munchkin a une petite taille, mais il n’est pas si minuscule en soi. C’est le point qui retient l’attention quand on découvre son apparence pour la première fois. Cela dit, le fait qu’il ne soit pas grand ne veut pas dire qu’il est vulnérable. Sa petitesse est compensée par sa robustesse que lui confèrent ses os durs. Il n’est en rien moins développé qu’un chat européen. Malgré les pattes arquées chez certains Munchkin, ils n’en demeurent pas moins solides sur leurs pieds. Hormis les pattes, d’autres traits constituent les caractéristiques de cette race de félidés.

Sa tête particulière triangulaire compose des oreilles larges assez distantes et arrondies au sommet, des gros yeux perçants et scintillants sans une couleur définie. La tête chez les mâles est plus imposante que chez les femelles. Le corps est remarquablement long et volumineux. La queue l’est aussi, arrondie sur l’extrémité, touffue et épaisse. Son pelage est d’ailleurs tantôt long et hérissé chez certains, tantôt court ou mi-long et doux chez d’autres. Il a l’avantage de perdre très peu de poils. La possibilité infinie de couleur du pelage tout comme pour les yeux ajoute un peu plus de charme à cette espèce.

De manière générale, il existe des disparités sur l’aspect morphologique entre le mâle et la femelle Munchkin. Les mâles pèsent entre 3 et 4 kg, les femelles moins imposantes physiquement ont un poids entre 2 et 3,5 kg. Leur taille moyenne est de 21 cm et d’environ 23 cm au maximum. Ce qui fait de cette race, de gros chatons. La femelle porte ses petits durant 65 jours avant de mettre bas. Les Munchkin peuvent vivre pendant 13 ans, voire 18 ans dans un environnement sain.

La santé du Munchkin

Pour garantir une bonne longévité au grand chaton qu’est le Munchkin, tout se joue sur sa santé. Cela consiste à veiller minutieusement sur son hygiène, son alimentation et ses soins au quotidien.

Hygiène et entretien

La fourrure épaisse de cette race exige une prise en charge régulière, un coup de brossage environ deux fois par semaine. Il est cependant simple à entretenir en plus des oreilles dont l’état doit être vérifié fréquemment. En ce qui concerne les soins bucco-dentaires, cette tâche peut être compensée par la nutrition avec des aliments secs. Néanmoins les soins dentaires peuvent se faire lors du nettoyage des oreilles en vue d’un toilettage global.

Alimentation

Le Munchkin bien qu’il soit une race spéciale, n’est pas si exigeant en alimentation. Il s’accommode bien avec la nourriture sèche de base comme chez un chat européen. Comme pour ces derniers, les repas doivent riches en apports nutritionnels et convenir aux conditions physiques de votre chat.

Santé

Comme pour les autres chats, le Munchkin doit rendre visite au vétérinaire conformément à son livret de soin. Le médecin peut également faire des recommandations quand à ce qu’il peut ou non manger en fonction de son âge, sa condition hormonale.

Il ne souffre pas d’incapacité malgré ses petites pattes. Pour l’instant on ne lui détecte pas de problèmes intervertébraux comme c’est le cas chez le Teckel. Il faut cependant veiller à son alimentation pour éviter la prise de poids que ces pattes courtes ne pourraient supporter. Disposer d’un arbre à chat permet d’anticiper le surpoids.

Le Munchkin est un chat adorable qui pourrait vous convenir si vous êtes assez disponible. Vous pouvez aussi l’offrir en cadeau aux parents âgés. L’acquisition nécessite un budget entre 400 et 1 000 euros.

Voici de manière générale ce qu’il y a lieu de savoir sur le Munchkin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here